Les Chroniques du guide conférencier

Tous les mois retrouvez une anecdote, une description historique, un fait insolite, par Philippe Cantarel, le guide conférencier de l’Office de Tourisme. Grâce à lui, vous traverserez les deux mille ans d’Histoire fréjusiens différemment.

Avril 2019

LES ARMOIRIES DE FRÉJUS

C’est au XIIIème et XIVème siècle que les villes de Provence, furent gagné par la mode du blason. Fréjus a choisi de prendre un emblème rappelant un événement remarquable de son histoire. L’écusson honoré d’une croix latine commémore probablement sa participation aux croisades. Il est probable que lors du départ de la croisade en 1096, Fréjus qui était un des ports, comme Marseille, Toulon, Antibes, où embarquaient chaque jour des milliers de croisés, adopta cette croix simple qui orne son écusson. Première croisade prêchée par Urbain V, en 1095 à Clermont, ville qui arbore également la croix latine sur son écu.

À Fréjus, dont l’évêque Bérenger III, participa en 1095 au concile de Clermont, il se fit certainement plusieurs embarquements de croisés, il est raisonnable de penser que la ville y gagna la croix de ses armoiries.

La croix n’est pas l’unique pièce honorable ornant l’écusson de Fréjus. Le chef (tiers supérieur) est chargé de trois fleurs de lys qui ne sont rien d’autre que le rappel des armes royales de France. Fréjus fut du nombre des bonnes villes du royaume, qui avaient le privilège d’être représentées à Reims pour la cérémonie du sacre.

Bien que dépendant de la viguerie de Draguignan, Fréjus, avait le droit de députer aux états de la Province.

L’Armorial Général de France, est un recensement héraldique voulu par le roi Louis XIV en 1696, afin d’établir un registre général de toutes les armoiries en usage par les particuliers et les communautés publiques dans l’ensemble du royaume et d’en assurer la propriété exclusive. Cet édit royal n’avait d’autre but que l’exécution d’une mesure fiscale, l’enregistrement étant payant.

Le blason de Fréjus est enregistré ainsi dans l’Armorial Général de France :

« De gueules à croix d’argent, en chef aux armes de France surmontées d’un crénelage de tours »

Le gueules est un émail héraldique de couleur rouge. Couleur de sang, le rouge symbolise la vie. Il symbolise aussi l’âme, le cœur et la passion. Il est la couleur de la régénération, de résurrection.

A croix d’argent. En héraldique, l’argent représente la couleur blanche. La croix unit l’horizontalité à la verticalité. C’est la jonction du plan humain, du monde terrestre et de la matière, du monde céleste et de l’esprit. En héraldique son symbolisme est lié aux quatre points cardinaux.

Cette croix indique que la ville a été un des ports d’embarquement pour la première croisade. Cette croisade s’est déroulée de 1996 à 1099, à la suite du refus des Turcs en 1078, de laisser libre le passage des chrétiens vers Jérusalem. Cette croisade s’achève par la prise de Jérusalem en 1099.

En chef aux armes de France. Le chef est la partie supérieure de l’écu, séparée du champ au moyen d’une ligne horizontale. Chef d’azur, semé de fleurs-de-lys d’or.

Le crénelage de tours est une couronne de tour qui surmonte le blason et qui signifie que la ville était un domaine royal fortifié et pas une ville ouverte. Le rempart datant de 1569, par Charles IX, le blason est certainement postérieur à cette date.

Archives :

Pour découvrir plus en détail tous les secrets de la ville de Fréjus, nous vous invitons à consulter le catalogue de nos visites guidées animées par Philippe Cantarel.

Visites guidées

Les chroniques en vidéo :

 

 

Philippe Cantarel

Philippe Cantarel, guide conférencier de l’Office de Tourisme de Fréjus