Le 29/10/2022

Descriptif

A l’origine, Halloween est une fête celtique d’origine irlandaise. En effet, ce sont les Irlandais qui ont apporté avec eux la tradition aux Etat-Unis !

Il s’agit donc, en réalité, du nouvel an celtique !

Il y a environ 3000 ans, le calendrier Celte ne se terminait pas le 31 décembre mais bien le 31 octobre. Et cette dernière nuit de l’année était la nuit du dieu de la mort : Samain.

En octobre, les nuits se rallongent et la légende raconte que les fantômes en profitent pour rendre une petite visite au monde des vivants. Cependant, pour éviter que les fantômes ne viennent les hanter, les celtes avaient pour habitude de s’habiller avec des costumes terrifiants pour faire peur aux fantômes et de se réunir pour faire la fête le 31 octobre au soir.

Avec l’arrivée du christianisme, les catholiques décidèrent, à partir du 19ème siècle de fêter la Toussaint (« fête de tous les saints »), le 1er novembre. Le nom d’Halloween est une contraction de l’anglais All Hallows’Eve qui signifie the eve of all Hallows’day et qui peut être traduit par « la veille de tous les saints », soit le 31 octobre.

La fête d’Halloween était née !

Avec elle, nous retrouvons ses symboles comme la citrouille ou encore la fameuse phrase « un bonbon ou un sort ».

A l’origine, le symbole de cette fête était … un navet ! Issu de la légende irlandaise de Jack-o’-lantern, condamné à errer éternellement dans l’obscurité entre l’enfer et le paradis en s’éclairant d’un tison posé dans un navet sculpté. Aux Etats-unis, le navet a été remplacé par la citrouille, poussant sur le territoire et plus facile à sculpter.

La maxime « un bonbon ou un sort » puise également ses sources dans l’histoire irlandaise. Les familles les plus pauvres avaient pour habitude, une fois par an, d’aller frapper aux portes des maisons les plus riches afin de demander de la nourriture. Ces familles avaient le choix de donner ou non. Toutefois, certains refus amenaient les familles pauvres à voler ou jouer de mauvais tours à ces familles riches ayant refusé de les aider. C’est de là que vient la tradition « Trick or Treat » que nous pouvons, de nos jour traduire par « un bonbon ou un sort ».

A Fréjus, Halloween c’est l’occasion pour les petits et les plus grands de revêtir leurs costumes les plus effrayants et de participer aux animations proposées.

Au programme, atelier de citrouilles, maquillage et autres surprises vous attendent afin de partager un moment convivial dans une décoration et une ambiance effrayante.

Tout cela sans oublier la parade dans le coeur historique à la recherche des meilleurs bonbons chez les commerçants ainsi que le goûter proposé à l’occasion.   

Halloween

Partagez