Conférence « les troupes de Marine de l’ancien régime »

le 02/03/2023
Fréjus plage |

La guerre de Sept ans, qualifié parfois de premier conflit mondial de l’histoire, est un désastre outre-mer.

L’Inde, le Canada, les Petites Antilles… tout a été impitoyablement conquis par les Britanniques devenus maîtres dans les opérations associant la Navy et l’armée de Terre, afin de projeter des forces importantes outre-mer. Le ministre Choiseul fut l’instigateur d’une nouvelle ère. La période qu’il inaugure est celle d’une intense transformation des forces armées dans le royaume. Succédant à des troupes entretenues par le secrétariat d’Etat à la Marine, les trop fameuses compagnies de la Marine, le secrétariat d’Etat à la Guerre prend en charge la défense des colonies au lendemain du conflit, avant qu’il ne rende à la Marine en partie cette responsabilité qui crée à l’occasion des régiments coloniaux calqués sur le modèle européen: régiment de la Guadeloupe, de la Martinique, du Cap-Français, du Port-au-Prince, de l’Île-de-France, de Pondichéry, bataillon du Sénégal, bataillon de la Guyane…, et après 1784, corps royal d’artillerie des colonies. Ces troupes « sédentaires » ou permanentes outre-mer, disposant de dépôts en France, devaient prévenir toute surprise. La guerre d’Indépendance américaine

montra toute leur utilité, dans le cadre d’une inter-opérabilité avec les envois massifs de régiments de l’armée de Terre. Les régiments coloniaux s’illustrèrent, ainsi que les chasseurs volontaires recrutés parmi la population locale, dans les attaques contre les colonies britanniques mais aussi dans des grandes opérations amphibies, à Savannah avec le comte d’Estaing ou à Yorktown avec le duc de Saint-Simon. Ce dispositif efficace, capable d’être offensif, ne survécut pas à la Révolution.

Peu connus, ignorés dans les reconstitutions mémorielles et les traditions des troupes de Marine actuelles, ces régiments coloniaux sont pourtant un exemple révélateur des facultés de transformation de l’armée d’Ancien Régime à la veille de la Révolution.

Conférence « les troupes de Marine de l’ancien régime »

Partagez