Descriptif

Tous les mois retrouvez une anecdote, une description historique, un fait insolite, par Philippe Cantarel, le guide conférencier de l’Office de Tourisme. Grâce à lui, vous traverserez les deux mille ans d’Histoire fréjusiens différemment.

 

Coordonnées

Les chroniques

Philippe Cantarel, guide conférencier de l'Office de

Partagez

Les visites guidées à Fréjus

La chronique du mois

Septembre 2019

LE DRAPEAU BOUDDHIQUE

PAGODE HÔNG HIÊN TU

Dans la Pagode de Fréjus, on trouve un drapeau avec 6 couleurs. Mais quel est ce drapeau ? quel est sa symbolique ? que représente les 6 couleurs ? et pourquoi est-il fait ainsi ? C’est à toutes ces questions que je vais répondre dans cette chronique.

Ce drapeau est le drapeau bouddhique, conçu en 1884-1885 par le Colombo Comitee, sur suggestion de Henri Steel Olcot (1832 – 1907), l’illustration représentant le drapeau est publié dans le journal Srasavi Sandaresa du 17 avril 1885 puis il est hissé pour la première fois le 28 avril 1885 au temple Dipaduttamarama dans le quartier de Kotahena à Colombo (capitale économique du Sri Lanka). Adopté en 1950 lors de la seconde conférence internationale des amitiés Bouddhistes tenue au Japon. Depuis il est largement utilisé dans tous les pays bouddhistes et flotte sur les temples et à l’occasion des manifestations religieuses. Il symbolise les différentes caractéristiques du bouddhisme. Les 6 couleurs émanent des faisceaux de lumière qui ont rayonné du Corps Saint du Bouddha juste après qu’il ait atteint l’éveil au pied de l’arbre de Boddhi, à Buddhagaya en Inde à l’âge de 35 ans. De son vivant, à chaque séance d’enseignement du Dharma (le Dharma est l’un des trois joyaux du bouddhisme, il représente l’enseignement, les deux autres étant le Bouddha – l’Éveillé et le Shanga – la communauté), le Bouddha envoya souvent un faisceau de lumière au 6 couleurs éclairant les 6 espèces de créatures vivantes. Elles symbolisent ses six pouvoirs surnaturels, son intelligence et sa science qui sont à l’origine de son aura. Les 6 couleurs représentent :

Bleu : Signifiant le concept de la bonté et de la paix affectueuse. Il est le symbole de la méditation.

Jaune : Signifiant la voie du milieu, c’est à dire l’absence complète de forme et de vide. L’esprit est libre d’avarice, de colère et d’ignorance. Il est le symbole de la pensée juste.

Rouge : Signifiant l’accomplissement, la sagesse, la vertu, la fortune et la dignité. Il est le symbole de l’énergie spirituelle.

Blanc : Signifiant la pureté, l’émancipation et que le Dharma existera toujours indépendamment du temps et de l’espace. Il symbolise la foi sereine.

Orange : Signifiant l’essence du Bouddhisme qui est pleine de sagesse, de force et de dignité. C’est l’intelligence considérée comme la synthèse des qualités que ces couleurs symbolisent et rappel le Safran des robes de moines et enfin la combinaison de ces 5 couleurs symbolise l’unique et seul vérité, représentant le spectre de l’aura de Siddharta Gautama (Bouddha), mélange de couleurs désigné sous le nom de Prabashvara (l’essence de la lumière) et lié à la « Grande Joie » ou « Félicité ».

Les barres horizontales signifient la paix et l’harmonie entre toutes les races du monde tandis que les barres verticales représentent la paix éternelle dans le monde.

En termes simples, le drapeau bouddhiste signifie qu’il n’y a aucune discrimination entre les races, les nationalités, les terres ou les couleurs de peau et que chaque être vivant possède en lui la nature du Bouddha et tous ont le potentiel de devenir un Bouddha. Ce drapeau flotte partout dans le monde, il existe actuellement 650 millions d’adeptes bouddhistes. 50 pays pavoisent aux couleurs bouddhiques durant les cérémonies en l’honneur de Bouddha.  La cinquième couleur varie selon les pays, Birmanie, Japon, Tibet, Népal. En Thaïlande un drapeau jaune avec une roue du Dharma rouge est souvent utilisé comme emblème Bouddhique.

Archives :